En janvier 2011, Louis-Philippe Hébert, éditeur et écrivain, intègre la « Grenouille bleue » aux Éditions de La Grenouillère. Il en assume la direction littéraire à partir de juin 2012. En janvier 2012, Gaston Bellemare s’est joint à l’équipe en tant qu’éditeur-conseil.

Devenue collection des Éditions de La Grenouillère, la « Grenouille bleue » continue son travail préservant ainsi les œuvres déjà parues dont la jaquette bleue est caractéristique.

Dès octobre 2011, de nouvelles œuvres prennent place dans une nouvelle collection, toute blanche cette fois. La collection « Migrations » regroupe des œuvres associées aux courants de l’américanité et de la postmodernité.

Dans tous les cas, les deux collections sont vouées à la publication d’œuvres littéraires et privilégient le genre narratif (roman, nouvelles et récit, etc.), sans exclure pour autant la poésie et les autres formes littéraires.

La Grenouillère – Auguste Renoir

D’où vient notre nom?

Le nom des Éditions de La Grenouillère tient au fait de la popularité du nom « Grenouille bleue » que nous ne pouvions enregistrer sans risquer la confusion tant il y a de compagnies, centres de la petite enfance ou autres organisations portant ce nom. De plus, en anglais, les Blue Frog sont légion tant au Canada anglais qu’aux États-Unis. Il fallait donc trouver un lieu où loger notre grenouille bleue, devenue collection; or quoi de mieux qu’une grenouillère ?

Mais voilà, une grenouillère est aussi un pyjama à pattes pour les bébés (et parfois même pour les plus grands). Le calque « dormeuse » est, hélas, plus souvent employé dans les magasins… Néanmoins, en anglais, notre compagnie porte le nom de « Sleeper » qui, dans le domaine du livre anglo-américain, réfère à un livre qui se vend bien et ce, sur une longue période de temps.